Pour une agriculture
Familiale
Professionnelle
Compétitive
qui s'agrandit

LES ELEVES DES COLLEGES AGRICOLES DE FEKAMA: SOUTENANCE DE PROJET A LA FIN DE LA FORMATION

LES ELEVES DES COLLEGES AGRICOLES DE FEKAMA: SOUTENANCE DE PROJET

A LA FIN DE LA FORMATION

 

Pendant les 3 années de formation dans les collèges agricoles Fekama, chaque élève est amené à préparer son projet professionnel. La pertinence du projet que l’élève a choisi repose sur les résultats du diagnostic de l’exploitation dans laquelle il s’insèrera à sa sortie et de son environnement/territoire. Ce diagnostic est dans un premier temps réalisé par l’élève, puis discuté et vérifié méticuleusement par les formateurs et conseillers agricoles JA en faisant une visite chez le jeune. Les formateurs et le conseiller orientent individuellement les élèves sur la base des résultats du diagnostic et les accompagnent dans l’élaboration de leurs projets d’insertion professionnelle.

A la fin de la formation, les élèves présentent leurs projets devant un jury composé de différents acteurs du développement rural (publics et privés) qui interviennent au niveau de la région, à l’occurrence : les vétérinaires, les techniciens au niveau de la direction régionale de l’agriculture, de l’élevage et pèche, ainsi que les paysans administrateurs du collège.  Cette présentation orale va permettre à l’élève de démontrer la pertinence, la faisabilité et la rentabilité de son projet et permettra également au jury de vérifier sa motivation, son engagement et son niveau de maitrise par rapport à la filière qu’il a choisie. Si son projet est validé, le jeune pourra recevoir pour le démarrage de son projet une dotation coup de pouce d’un montant moyen de 800 000 MGA, soit 250 euros. Cette dotation est offerte en nature, sous forme d’équipements, de cheptel, de semences ou de matériaux de construction.

Voici une vidéo montrant la soutenance du projet d’insertion professionnelle de Mandresy, sortant du collège agricole d’Ambondromisitra, dans la Région Amoron’i Mania, réalisée en juin 2020.

Les projets sont normalement présentés en malagasy, mais le jeune Mandresy a accepté de réaliser sa présentation en langue de Molière afin de la partager à l’équipe de Fert en Côte d’Ivoire. Cette dernière réfléchit au dispositif d’accompagnement à l’insertion professionnelle  qu’elle va développer pour les jeunes formés au Centre de Formation Agricole et Rurale de Niofoin.

La vidéo a été tournée en période de pandémie de Covid-19. A cet effet, les gestes protecteurs ont été appliqués.

Bon visionnage à tous!

Auteur: Erick ANDRIAMIHAJARIVO

Coordonnateur Adjoint 

FEKAMA

 

NON! à la promulgation de la nouvelle loi sur les propriétés privées non titrées.

Le droit foncier d’au moins de 85% des malagasy sera bâclé si la proposition de loi, votée auprès de l’assemblée nationale du 30 juin sera promulguée.

Les organisations paysannes faitières qui représentent tous les producteurs familiaux de Madagascar alertent, le président de la république de Madagascar et la Haute Cours Constitutionnelle.

Vous, sociétés civiles, centres de formation, instituts de recherche, partenaires techniques et financiers, plateformes œuvrant pour la promotion et le développement socio-économique de Madagascar, rejoignez-nous!

Les détails sur la déclaration des organisations paysannes faitières  qui représentent les agriculteurs familiaux malagasy est téléchargeable à partir du lien suivant:

Télécharger “Plaidoyer-des-Producteurs_PPNT_VF.pdf” Plaidoyer-des-Producteurs_PPNT_VF.pdf – Téléchargé 26 fois – 758 KB

 

 

 

Show Buttons
Hide Buttons
No announcement available or all announcement expired.
Revue de PRESSEDocuments de PRESSE