Pour une agriculture familiale, professionnelle et compétitive qui s'agrandit

Présentation de VOMBO-Fifata

Fédération des producteurs de Bongolava

Lot 6 AB 14 Ter Soamahamanina (119) Tsiroanomandidy
Tél : 033 37 120 52 – E-mail : vombo.fifata1@gmail.com

Création 

VOMBO-Fifata a été créé le 9 juin 2000. 

 

 

Vision

Nous sommes dédiés à défendre l’agriculture familiale professionnelle et compétitive, et que le métier d’agriculteur trouve son assise; et pour que le monde agricole vit en harmonie avec son cadre naturel tout en disposant les moyens nécessaires et cohérents sans compromettre l’avenir.

 

Mission

Nous cherchons à améliorer les conditions dans lesquelles les producteurs de notre société vivent en les intégrant dans un système alimentaire garanti et formel, reposant sur le marché, augmentant de la sorte le revenu de leur ménage, en leur offrant des services bien adaptés à leurs métiers ; et ceci dans le cadre d’un développement social, économique et environnemental durable.

 

 

Objectif général

L’Agriculture familiale est soutenue et le métier agricole trouve sa place dans le développement de la région et du pays. La fédération sera un des leviers du développement.

 

Domaines d’intervention

  • Défense des intérêts des producteurs ;
  • Promotion/appui des filières agricoles et professionnalisation du métier d’agriculteur ;
  • Portage des services agricoles de proximité (santé animale, formation et diffusion, conseil,) ;
  • Structuration, communication, mise en relation ;
  • Action environnementale.

 

Activités principales

Filière(s) soutenues :

  • Céréales (riz, maïs,) ;
  • Aviculture ;
  • Pisciculture ;
  • Porciculture ;
  • Fruits et légumes.

Service(s) de proximité soutenus :

  • Formation, vulgarisation et diffusion ;
  • Santé animale ;
  • Conseil juridique ;
  • Accompagnement à l’exploitation ;
  • Animation et Structuration ;
  • Communication ;
  • Mise en relation ;
  • Approvisionnement en intrant (alevin, poussin, jeune plant,…).
Visite chez un pisciculteur membre Participation à la foire régionale pisciculture

Formation des jeunes agriculteurs

 

Zone d’intervention

Région de Bongolava (District de Tsiroanomandidy et District de Fenoarivob

e).

 

Membres du Conseil d’Administration
Président : RANDRIANOMENJANAHARY Haingoarison ;
– Vice-président : RAKOTONIAINA Maminirina ;
– Vice-président : ANDRIAMIHAJA Vonialisoa Minohery Lalaina ;
– Secrétaire 1 : RABEMANANTSOA Hajatiana ;
– Secrétaire 2 : RAKOTONDRANJA Joseph ;
– Conseillère : RAZAFIARISOA Jeanne Lucie ;
– Conseillère : RAHARIMANANA Ginette Claire ;
– Conseiller : ALIVELO Jean Honoré ;
– Conseiller : RANDRIAMIANDRISOA Maxime.

 

Membres du comité de contrôle 
– Président : RAZAFINDRAJAO Marcellin ;
– Rapporteur : RAKOTONOMENJANAHARY Julien ;
– Rapporteur : RASOARINOSY Méline.

 

Les Techniciens 
– Directeur : RAKOTONDRAZAKA Miza Herlandin ;
– Conseiller Technico-économique : RAZAFIMANANTSOA Maminirina Jean Dieu Donné ;
– Chargé des Finances et du Socio-organisationnel : RANDRIAMIFIDIMANANA Marcellin.

La nouvelle loi sur les propriétés privées non titrées: danger pour les agriculteurs malagasy.

La nouvelle loi foncière sur la propriété privée non titrée n’encourage nullement l’extension des zones de culture, ce qui équivaudrait à l’accès à de nouvelles terres. Seulement, la croissance démographique est fortement en hausse, particulièrement en milieu rural. Nous sommes plus de 28 millions d’habitants en 2021, soit 2,5 millions de plus qu’en 2018. Il faut savoir aussi qu’il existe des terres que les paysans doivent quitter car ils ne peuvent plus produire et/ou manquent d’eau.

 

Ainsi, nous revendiquons la suppression et la non-application de quelques articles  cette loi 2021-016  car ils constituent un frein à l’atteinte de l’objectif des orientations stratégiques 3 et 4 de la lettre de Politique Foncière  2005 et celle du 2015-2030.

 

Si jamais les changements demandés ne sont pas opérés, force est de constater que nous sommes face à un retour en arrière et à un danger imminent pour la gouvernance foncière de Madagascar. Cela démotivera grandement les paysans et nous laissera à coup sûr impuissants. L’extrême pauvreté envahira le milieu rural, aggravant la situation résultant de la pandémie de Covid-19, l’insécurité et le changement climatique. 

 

Le communiqué élaboré par les organisations paysannes faitières, le comité national de l’agriculture familiale, la Chambre d’Agriculture, le Malagasy Dairy Board et la Solidarité d’Intervenant sur le Foncier se trouve dans le lien ci-après 

http://www.fifata.org/wp-content/uploads/2021/12/PPNT_COMMUNIQUE-DU-17-DECEMBRE-2021_VF.pdf

En outre, l’ International Land Coalition, confirme cet avis et a fait parvenir de ses opinions à l’endroit de quelques articles de cette nouvelle loi.

https://www.landcoalition.org/fr/newsroom/madagascar-80-of-malagasy-at-risk-of-eviction-from-their-land/?fbclid=IwAR2wuLUrcXp3GQPK3LpWaNuCKnCH4B3JLwdROKkyW7JgAmB4YE7mjo8Elw4

https://www.landcoalition.org/fr/

 

 

Show Buttons
Hide Buttons
No announcement available or all announcement expired.
Revue de PRESSEDocuments de PRESSE