Pour une agriculture familiale, professionnelle et compétitive qui s'agrandit

Présentation de SOA GNY MIVOATSY-Fifata

SOA GNY MIVOATSY-Fifata 

Confédération de producteurs d’oignons, pommes de terre, éléveurs de poulet gasy et pisciculteurs de la région d’Ihorombe

IVM 05 Andrefatsena Ihosy ­- Tél : Directeur: 033 37 120 51-Président : 033 47 908 49

­E-mail : soagnymivoatsyihr.fifata@gmail.com

 

Création

Créée le 06 Novembre 2015,  SOA GNY MIVOATSY-Fifata est la confédération des unions filières poulet, pomme de terre, oignon et pisciculture de la région Ihorombe. Elle regroupe trois unions régionales filières : Fimpia pour la filière poulet gasy, Fimpao pour la filière oignon-pommes de terre et Fimpifi pour la pisciculture. Elle a été créée à l’initiative de FIFATA et de Fert, « Promotion des Organisations Paysannes ».

Vision
Exploitation familiale professionnelle et compétitive qui s’agrandit, source de revenu pérenne.

 
Mission

Pour une exploitation professionnelle, source de revenus pérennes et assurés, SOA GNY MIVOATSY-Fifata se penche sur l’appui à la professionnalisation de ses membres dans leurs activités agricoles et la représentation et défense des intérêts des producteurs de la région d’Ihorombe. 
Objectif général
SOA GNY MIVOATSY-Fifata améliore le revenu des producteurs membres et protège l’environnement pour une adaptation au changement climatique, pour atteindre la sécurité alimentaire. 

Zone d’intervention

Dans la région d’Ihorombe, notamment dans les districts d’Ihosy  d’Iakora et Ivohibe dans 21 communes rurales. 

 

 
Services offerts à ses membres

SOA GNY MIVOATSY-Fifata accompagne dans la durée ses membres en répondant à leurs besoins tout en assurant et facilitant les:

  • Formation technique sur les filières définies;
  • Appui sur la santé animale et végétale (traitement oignon et pomme de terre avec le service pulvérisateur);
  • Appui à la commercialisation des produits agricoles;
  • Représentation-communication;
  • Visites d’ échange;
  • Développement de partenariat;
  • Défense des intérêts des membres à travers la participation au dialogue politique pour l’amélioration des politiques et stratégies agricoles;
  • Appui au développement des projets des membres;
  • Appui et accompagnement aux pratiques résiliant au changement climatique (pratiques agroécologiques, boisement et reboisement).

Membres

Soa Gny Mivoatsy-Fifata est composée de trois (03) Unions Régionales des Producteurs organisées dans des filières agricoles à savoir : la culture d’oignon-pomme de terre, constituée par 65 ULP, regroupant 1125 EAF; l’élevage des de poulet gasy constituée par 45 ULP, regroupant 350 EAF ; l’élevage de poisson constituée par 45 ULP, regroupant 385 EAF.

Au total la Soa Gny Mivoatsy -Fifata est constituée par 158 ULP composé de 1421 membres dont 564 sont des femmes.

 

Stratégie

Dans sa stratégie de 2020-2024, SOA GNY MIVOATSY-Fifata priorise les: 

  • Formation et accompagnement technique des membres ;
  • Développement et promotion du dispositif paysan relais en vue de la proximité et la pérennité de services ;
  • Collaboration avec le groupe Fifata concernant l’offre de services aux membres.

 

Administration

  • Le Président: RANDRIANAMBININA Jean Aimé ;
  • Le Vice-Président: RANDRIAMANJARY Daniel ;
  • Le président de l’Union Régionale poulet gasy (FIMPIA) : RAJOMALAHY Gilbert ;
  • Le président de l’Union Régionale oignon-pomme de terre (FIMPAO): RAMARA Jean Marie Vianney ;
  • Le président de l’Union Régionale pisciculture (FIMPIFI): BOTOMAHIHITRA Justin.

 

 

 

La nouvelle loi sur les propriétés privées non titrées: danger pour les agriculteurs malagasy.

La nouvelle loi foncière sur la propriété privée non titrée n’encourage nullement l’extension des zones de culture, ce qui équivaudrait à l’accès à de nouvelles terres. Seulement, la croissance démographique est fortement en hausse, particulièrement en milieu rural. Nous sommes plus de 28 millions d’habitants en 2021, soit 2,5 millions de plus qu’en 2018. Il faut savoir aussi qu’il existe des terres que les paysans doivent quitter car ils ne peuvent plus produire et/ou manquent d’eau.

 

Ainsi, nous revendiquons la suppression et la non-application de quelques articles  cette loi 2021-016  car ils constituent un frein à l’atteinte de l’objectif des orientations stratégiques 3 et 4 de la lettre de Politique Foncière  2005 et celle du 2015-2030.

 

Si jamais les changements demandés ne sont pas opérés, force est de constater que nous sommes face à un retour en arrière et à un danger imminent pour la gouvernance foncière de Madagascar. Cela démotivera grandement les paysans et nous laissera à coup sûr impuissants. L’extrême pauvreté envahira le milieu rural, aggravant la situation résultant de la pandémie de Covid-19, l’insécurité et le changement climatique. 

 

Le communiqué élaboré par les organisations paysannes faitières, le comité national de l’agriculture familiale, la Chambre d’Agriculture, le Malagasy Dairy Board et la Solidarité d’Intervenant sur le Foncier se trouve dans le lien ci-après 

http://www.fifata.org/wp-content/uploads/2021/12/PPNT_COMMUNIQUE-DU-17-DECEMBRE-2021_VF.pdf

En outre, l’ International Land Coalition, confirme cet avis et a fait parvenir de ses opinions à l’endroit de quelques articles de cette nouvelle loi.

https://www.landcoalition.org/fr/newsroom/madagascar-80-of-malagasy-at-risk-of-eviction-from-their-land/?fbclid=IwAR2wuLUrcXp3GQPK3LpWaNuCKnCH4B3JLwdROKkyW7JgAmB4YE7mjo8Elw4

https://www.landcoalition.org/fr/

 

 

Show Buttons
Hide Buttons
No announcement available or all announcement expired.
Revue de PRESSEDocuments de PRESSE