Pour une agriculture familiale, professionnelle et compétitive qui s'agrandit

Présentation de FAGNIMBOGNA-Fifata

FAGNIMBOGNA-Fifata

Lot  4T131 Mangarivotra Est – Manakara

Tél. 034 74 341 52 – E-mail: fagnimbogna@gmail.com

 

Création

La fédération Fagnimbogna-Fifata, qui signifie produire ensemble a été créé le 18 Décembre 2009. Elle adhère à Fifata en 2012.

 Régions d’intervention

FAGNIMBOGNA-Fifata intervient dans 3 districts de la région de Vatovavy Fitovavy: Mananjary, Manakara et Vohipeno

 

 

Membres

DISTRIcts UNIONS OPBS HOMME FEMME TOTAL
Mananjary 11 35 194 55 249
Manakara 21 71 212 248 460
Vohipeno 2 8 46 15 61
Totaux 34 114 452 318 770

 

 

 

Objectifs

  • Sécurité alimentaire et amélioration des revenus des ménages membres par le biais de la promotion de l’amélioration des techniques culturales.
  • Communication avec les partenaires techniques et financiers de la région
  • Accompagnement des membres à la résolution de problèmes liés à l’agriculture des membres .

 

Vision
Fédération FAGNIMBOGNA-Fifata, une organisation paysanne pilote de la région et de l’echelle nationale en matière de production des produits appropriés.
Fédération FAGNIMBOGNA-Fifata, une organisation paysanne très professionnelle dans le cadre de l’agriculture basée sur les filières.
Sécurité alimentaire et amélioration des conditions de vie des ménages membres de FAGNIMBOGNA-Fifata
Fédération FAGNIMBOGNA-Fifata dotée de leaders formés, expérimentés et ayant la capacité de gérer les affaires internes de leur association.

Valeurs

  • Marcher pas à pas vers l’autonomie
  • Adoption des techniques améliorées à la production pour les membres

 

Membres 

Unions de groupement: 34
Groupements de base :114
Ménages : 770

DistrikaUnionsOPBsHommeFemmeTotal
Mananjara113519455249
Manakara2171212248460
Vohipeno28461561
Totaly34114452318770

Pourcentage des hommes et des femmes :

H/F%
Homme59
Femme41

 

Comité de gestion
Le comité de gestion de FAGNIMBOGNA-Fifata est constitué par 13 élus issus des 3 dstricts d’intervention de Fagnimbogna

 

Nom et prénomsFonctionDomicile (village-fokontany-commune)
1Pascal PrésidentAnkazobe
2 TSABOTO ZandryVice-Président - SudSaharevo
3Razafinomeny ClaudeVice-Président – Faritra milieuAmbila Nord
4Rakoto RobertVice-Président – Faritra Sud MananjaryAmbohimiarina II
5RAKOTOMALALA BenandrasanaSecrétaire FinancierAmbohimahavelona Ambila
6RANDRIANAMBININA AntoineSecrétaire 1Mavorano
7RAZAFINDRAHAMINA PerlineSecrétaire 2Ankaramalaza_Mahazoarivo
8Randrianasolo MizahTrésorierSahasinaka
9RAMAMIARONTSOA AndrainaConseillerVohibola-Fenomby
10BRUNOConseillerBekatra
11RANDRIANSOLO MaximinConseillerTsararivotra Lokomby
12RAKOTO Marcel Responsable CommunicationAmpasimadinika-Ambohiniaonana
13RISY GilbertConseillerBemoka-Ambohiniaonana

 

Projet et techniciens d’appui

Projet d’Appui à la Fédération Fagnimbona (PAFF)-Inter Aide Programme Agricole

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La nouvelle loi sur les propriétés privées non titrées: danger pour les agriculteurs malagasy.

La nouvelle loi foncière sur la propriété privée non titrée n’encourage nullement l’extension des zones de culture, ce qui équivaudrait à l’accès à de nouvelles terres. Seulement, la croissance démographique est fortement en hausse, particulièrement en milieu rural. Nous sommes plus de 28 millions d’habitants en 2021, soit 2,5 millions de plus qu’en 2018. Il faut savoir aussi qu’il existe des terres que les paysans doivent quitter car ils ne peuvent plus produire et/ou manquent d’eau.

 

Ainsi, nous revendiquons la suppression et la non-application de quelques articles  cette loi 2021-016  car ils constituent un frein à l’atteinte de l’objectif des orientations stratégiques 3 et 4 de la lettre de Politique Foncière  2005 et celle du 2015-2030.

 

Si jamais les changements demandés ne sont pas opérés, force est de constater que nous sommes face à un retour en arrière et à un danger imminent pour la gouvernance foncière de Madagascar. Cela démotivera grandement les paysans et nous laissera à coup sûr impuissants. L’extrême pauvreté envahira le milieu rural, aggravant la situation résultant de la pandémie de Covid-19, l’insécurité et le changement climatique. 

 

Le communiqué élaboré par les organisations paysannes faitières, le comité national de l’agriculture familiale, la Chambre d’Agriculture, le Malagasy Dairy Board et la Solidarité d’Intervenant sur le Foncier se trouve dans le lien ci-après 

http://www.fifata.org/wp-content/uploads/2021/12/PPNT_COMMUNIQUE-DU-17-DECEMBRE-2021_VF.pdf

En outre, l’ International Land Coalition, confirme cet avis et a fait parvenir de ses opinions à l’endroit de quelques articles de cette nouvelle loi.

https://www.landcoalition.org/fr/newsroom/madagascar-80-of-malagasy-at-risk-of-eviction-from-their-land/?fbclid=IwAR2wuLUrcXp3GQPK3LpWaNuCKnCH4B3JLwdROKkyW7JgAmB4YE7mjo8Elw4

https://www.landcoalition.org/fr/

 

 

Show Buttons
Hide Buttons
No announcement available or all announcement expired.
Revue de PRESSEDocuments de PRESSE